Note de cadrage « Parcours d’installation des primo-arrivants et diversité des territoires » – Juin 2017

Réseau RECI, juin 2017, 18 p.
Dans un point de vue sur « les politiques territoriales d’intégration », publié en 2015, le Réseau RECI mettait en avant des points de vigilance à prendre en compte afin d’assurer une intervention efficiente dans le cadre de la construction des parcours d’intégration des primo-arrivants, élément phare de la refondation de la politique d’intégration.
Ayant identifié les conditions favorisant l’optimisation de la politique territoriale d’accueil et d’accompagnement des primo-arrivants, le réseau invitait à mettre en oeuvre des logiques d’intervention différentes entre le national et le local, et à adapter avec souplesse les actions à mener en fonction des publics accueillis.
Après avoir rappelé les éléments de cadrage national (1ère partie), la présente note poursuit la réflexion en s’appuyant sur quelques déclinaisons territoriales de la politique d’accueil et d’accompagnement des primo-arrivants (2ème partie) : comment les acteurs (Etat, collectivités et associations) construisent-ils les partenariats nécessaires ? Quelles actions concrètes découlant de ce positionnement sont mises en oeuvre pour permettre aux primo-arrivants de s’inscrire dans ces parcours ?
Les réponses apportées à ces interrogations permettent de prendre la mesure de la diversité des approches locales, de leur multiple articulation potentielle, que ce soit avec le système d’acteurs, les lieux d’implantation ou les caractéristiques socio-démographiques des primo-arrivants (3ème partie). Les réponses ont également généré la mise en lumière de quelques exemples de « bonnes pratiques » (4ème partie).
Au vu de tous ces éléments, il a été possible d’extraire un certain nombre d’enseignements et de préconisations (5ème et 6ème parties) pour améliorer les parcours d’intégration.
Accéder à la note de cadrage « parcours d’installation des primo-arrivants et diversité des territoires » – juin 2017